Les actualités d'Opel Martinique

Les actualités d'Opel Martinique. restez en contact et suivez les actualités de Opel Martinique.

Votre voiture a été inondée ? Opel Martinique


Suite aux fortes pluies du 16 Mars 2018, de nombreuses voitures ont subies les conséquences de inondations à la Martinique.

Nous partageons avec vous ces quelques conseils :

Lire cet article du huffingtonpost.fr

Jusqu'à quel point votre voiture peut survivre aux inondations ?

INTEMPÉRIES - Parfois, on n'en distingue plus que le toit qui affleure: les voitures qui ont été plus ou moins submergées lors des inondations, ou qui ont roulé dans l'eau, seront vouées pour l'essentiel à la casse. Bourrées d'électronique, elles sont en effet souvent considérées comme non réparables.

Pour les véhicules dans lesquels l'eau s'est infiltrée, la mesure retenue est celle de "l'assise du siège", a explique Sylvain Girault, vice-président de l'Association nationale des experts automobile. "Si l'eau est montée au dessus du niveau de l'assise, la voiture sera considérée comme non-réparable", explique-t-il.

Officiellement le niveau retenu pour déclarer un véhicule techniquement irréparable est celui du "dessous du tableau de bord", mais "l'usage" communément admis entre "les experts et les compagnies d'assurance" veut que ce seuil soit abaissé à l'assise. "Les boîtiers électroniques sont souvent installés bas dans les voitures", justifie Girault. "Il y a aussi des équipements comme les prétensionneurs de ceinture de sécurité" qui peuvent être touchés par l'eau.

"Circuler dans l'eau est vraiment à proscrire"

Même si ces voitures redémarrent une fois l'eau évacuée, elles seront sujettes à "une succession de pannes", ajoute-t-il. "On ne s'en sort jamais"! Seules exceptions: les voitures de collection, les modèles très anciens.

C'est-à-dire les véhicules dont la valeur économique permet d'envisager certaines réparations et ceux qui comportent moins d'électronique. "Donc en séchant bien, on peut arriver à remettre ces véhicules en circulation, mais cela nécessite beaucoup de main d'oeuvre et ça a donc un coût important".

Pour les voitures qui ont roulé dans l'eau, c'est une autre histoire. "Circuler dans l'eau, en se disant que 'ça va passer', c'est vraiment à proscrire", insiste Girault. D'abord, le véhicule et son conducteur "peuvent être emportés par le courant". Ensuite, le risque est que de l'eau rentre dans le moteur via "les prises d'air qui sont à la hauteur des optiques. Les moteurs fonctionnent par la compression de l'air. Or les liquides ne sont pas compressibles et rendent le moteur hors d'usage".

Les véhicules déclarés non réparables sont indemnisés à la hauteur de la valeur de remplacement, c'est-à-dire le montant nécessaire pour acquérir un véhicule de même catégorie et de même état...

 

SOURCE